Les solutions d'autrefois

Les astuces zéro-déchet de nos aînés et les solutions d'autrefois

Le « zéro déchet, zéro gaspillage » (waste en anglais) est une démarche écologique visant à réduire notre impact négatif sur l’environnement. En France, dès les années 1970, des citoyens considérés comme marginaux optent pour ce mode de vie en opposition à une société consumériste, un mouvement qui va peu à peu se structurer jusqu’à la création, en 1997, du Centre National d’Information Indépendante sur les Déchets (CNIID).

Aujourd’hui, cette approche est en plein essor (plus de 30 groupes locaux de zéro déchet, un réseau vrac en expansion…) mais elle serait plus suivie par une génération plus jeune que par les anciens. Qu’en est-il vraiment ?

Les générations en question : Les Boomers et les Millenials

La notion de génération est un concept en sciences sociales qui désigne une population du même âge qui partage les mêmes valeurs et comportements liés à leur appartenance à un contexte historique.

Ainsi la génération Boomers (appellation en lien avec le baby-boom de l’après-guerre) regroupe des personnes nées entre 1943 et 1960 ayant vécu dans la période des 30 glorieuses et surtout avec l’essor de la société de consommation. À cette génération, sont associées des habitudes de vie consumériste, peu encline à se préoccuper des problématiques écologiques. Alors que les Millenials (appellations en lien avec leur fin d’études dans les années 2000) qui regroupent des personnes dont la tranche d’âge se situe entre 18 et 34 ans, seraient plus actifs et préoccupés par le bien-être de la planète pour avoir vécu dans une crise économique endémique (chômage, précarité, risque d’exclusion sociale…).

Ainsi on peut penser que les Millenials seraient plus sensibles à la protection de l’environnement que leurs aînés. Cependant, un sondage mené par Biocoop sur les habitudes vertes des Français nous démontre que les personnes âgées ont adopté depuis longtemps des comportements « zéro déchet » et qu’il existe bien des différences d’usage entre les générations.

Les astuces zéro déchet de nos ainés

Dans cette étude co-conduite avec Opinion Way, la coopérative Biocoop nous éclaire sur les astuces écolos de nos retraités.

Nous pouvons constater que 93 % des personnes âgées de plus de 65 ans font le tri de leur poubelle. 91 % des séniors achètent des fruits et légumes de saison, une habitude qui pourrait être en lien avec les souvenirs et représentations positives des cycles naturels du jardin familial. 39 % des aînés préfèrent acheter des produits à la coupe et fabriquent leur compost, chiffres qui s’effondrent chez la population plus jeune. Il est à noter que 32% des boomers réparent leur électroménager au lieu de le jeter pour en acheter un autre, un comportement que l’on ne retrouve que chez 23 % des Millenials. En matière d’emballage, les grands-parents utilisent plus le vrac, possèdent un panier à provisions, et ils cuisinent plus des produits bruts que la génération Milleniale. Par contre, celle-ci utilise plus de produits d’hygiène réutilisables et lavables, privilégie l’achat de gourdes plutôt que de bouteilles en plastique ainsi que l’acquisition de vêtements de « seconde main » ; habitudes moins prégnantes dans la population plus âgée, or l’industrie textile est une des industries les plus polluantes de la planète.

Nous constatons que les Boomers ont des gestes écologiques guidés par une sorte de « bon sens paysan », alors que la génération Milleniale s’approprie plus facilement les nouvelles formes de gestes « zéro déchet ». Une étude qui démontre qu’en matière d’écologie, chaque génération apporte son lot de solutions et qu’elles sont complémentaires.

Plus d’infos sur Bonjoursenior.fr